Particularités des corticoïdes appliqués sur la peau

Les corticoïdes appliqués sur la peau (également appelés dermocorticoïdes) induisent rarement des effets indésirables généraux bien que des manifestations systémiques (ex : cataracte, modifications morphologiques) puissent être observées au cours de traitements très prolongés et avec les formes les plus puissantes (ex : Dermoval®, Diprolène®) de dermocorticoïdes.

En revanche, certaines manifestations locales peuvent survenir :

  • fragilité de la peau, difficultés à cicatriser, hématomes spontanés ou induits par des traumatismes mineurs (photo 1), vergetures
  • acné, rosacée (photo 2) ou dermite péri-orale  (photo 3) lorsqu'ils sont appliqués sur le visage
  • développement de la pilosité
  • augmentation du risque d'infections locales (ex : abcès, herpes)
  • dépigmentation de la peau
  • eczéma de contact (très rare)

Bibliographie
  • Coureau B et col. Cushing's syndrome induced by misuse of moderate- to high-potency topical corticosteroids. Ann Pharmacother. 2008
  • Tempark T et col. Exogenous Cushing's syndrome due to topical corticosteroid application: case report and review literature. Endocrine. 2010
  • Tadicherla S et col. Topical corticosteroids in dermatology. J Drugs Dermatol. 2009
  • Joly P et col. A comparison of two regimens of topical corticosteroids in the treatment of patients with bullous pemphigoid: a multicenter randomized study. J Invest Dermatol

date de mise à jour: 06/04/2013